> > Quinzaine du cinéma italien : Dalla finestra di fronte

Quinzaine du cinéma italien : Dalla finestra di fronte

Du 15 novembre 2018 au 27 novembre 2018

Venez partager la passion du cinéma italien, de l'Italie et de sa culture !
Dalla finestra di fronte, c'est l'occasion rêvée de voir des films sortis en Italie depuis - de 18 mois, tournés en Italie et montrant l'évolution des italiens et de leur société.
"Dalla finestra di fronte" (De la fenêtre d'en face)... un nom qui est un hommage à l'un des plus grands réalisateurs italiens des 20 dernières années, Ferzan Ozpetek, mais surtout une référence aux relations géographiques, historiques, économiques et culturelles qui lient la Savoie au Piémont, Chambéry à Turin. L'idée est de se pencher vers l'Italie et de continuer à dialoguer avec nos voisins, à travers le cinéma, mais aussi les autres arts : la Ville de Chambéry et les nombreux partenaires enrichissent cet événement à travers des conférences, des expositions, des concerts, des rencontres/débats, des ateliers, et d'autres initiatives.
De nombreux réalisateurs, acteurs et professionnels du cinéma italien viennent à la rencontre des spectateurs savoyards. Le programme complet de l'édition 2018 sera disponible très prochainement !

Les films 2018 (en VOSTF) :

A casa tutti bene, de Gabriele Muccino
Une famille italienne se réunit sur une petite île pour célébrer les 50 ans de mariage de leurs aînés, Pietro et Alba. Lorsqu’un orage inattendu les surprend, tous les membres de la famille sont contraints de cohabiter pendant deux jours et deux nuits. Cette cohabitation forcée ravive bientôt les vieux conflits.

Ammore e malavita, de Antonio et Marco Manetti
Don Vincenzo Strozzalone, parrain de la camorra surnommé « le roi du poisson », décide de feindre la mort pour retrouver une vie normale. Mais rien ne se passe comme prévue dans cette réjouissante comédie musicale ayant reçu le David di Donatello pour le meilleur film !

Capri Revolution, de Mario Martone
1914, l’Italie est sur le point de s’engager dans un conflit mondial. Sur la petite île de Capri, la jeune bergère Lucia rencontre une troupe d’artistes venus vivre en communauté, et dont le mode de vie bouleverse les préjugés des habitants.

Come un gatto in tangenziale, de Riccardo Milani
Giovanni travaille pour un think tank et mène une vie de bourgeois prospère. Lorsqu’il apprend que sa fille adolescente sort avec un jeune garçon des banlieues romaines, il décide d’aller rencontrer sa famille. Cette comédie à succès a remporté 3 Nastri d’Argento : meilleure comédie, meilleur acteur et meilleure actrice.

Dogman, de Matteo Garrone
Dans une banlieue déshéritée, Marcello, toiletteur pour chiens, discret et apprécié de tous, voit revenir de prison son ami Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier. Sorti cet été sur nos écrans, nous vous proposons deux séances de rattrapages pour ce film coup de cœur. Le film représentera l'Italie aux prochains Oscar.

Euforia, de Valeria Golino
Une situation difficile donne à deux frères éloignés l'occasion de se connaître davantage. Matteo est un jeune entrepreneur prospère, ouvert d'esprit, charmant et dynamique. Son frère Ettore est un homme simple et vit toujours dans la petite ville de province où ils sont nés. Tous les deux vont découvrir qu'un lien très étroit les rapproche.

Garra Cenerentola, de Ivan Cappiello et Marino Guarnieri
Naples en décadence, dans le futur. Cendrillon tente d'échapper aux complots machiavéliques de sa belle-mère et de ses six belles-sœurs, qui vivent à bord du Megaride, un bateau ancré dans le port.
Un magnifique film d’animation. A partir de 14 ans.

Il colore nascosto delle cose, de Silvio Soldini
Teo est incapable de prendre ses responsabilités. Il fuit son passé et sa famille. ll fuit aussi, au petit matin, le lit des femmes qu’il séduit. Emma a perdu la vue lorsqu’elle avait 16 ans, mais sa détermination lui permet de continuer d’exercer son métier d’ostéopathe. Elle s’est récemment séparée de son mari et Teo semble être la personne idéale pour une aventure...

Il vangelo secondo Mattei, de Pascal Zullino et Antonio Andrisani
Une équipe de film se rend à Matera pour tourner un documentaire-fiction autour de L’Evangile selon Matthieu, tout en enquêtant sur les industries pétrolières et en évoquant la mort de Pasolini.
Séance unique : Forum, Samedi 24 novembre à 17h en présence de l’acteur Flavio Bucci.

In guerra per amore, de Pif
New York, 1943. Arturo rêve d’épouser la belle Flora, déjà promise à un chef de la mafia new-yorkaise. La seule façon d’obtenir sa main est de la demander directement à son père, resté en Sicile. Arturo s’engage alors dans l’armée américaine. Il est loin d'imaginer que l'armée a scellé un pacte avec la mafia pour assurer le débarquement en Italie…
Rencontre avec l’acteur Maurizio Marchetti le Jeudi 15 novembre à 13h45 à l’Astrée et à 21h au Forum.

L’ordine delle cose, de Andrea Segre
Rinaldi, policier italien de grande expérience, est envoyé par son gouvernement en Libye afin de négocier le maintien des migrants sur le sol africain. Sur place, il se heurte à la complexité des rapports tribaux libyens et à la puissance des trafiquants exploitant la détresse des réfugiés. Sorti en mars sur nos écrans, nous saisissons l’occasion de la Quinzaine pour le remettre en lumière.
Séance unique : Astrée, Mercredi 21 novembre à 20h30.
En lien avec le Festival Migrant’scène - échange avec l’ADDCAES et la coordination Savoie pour le droit d’Asile

L’Ospite, de Duccio Chiarini
A l'aube de ses quarante ans, Guido retourne chez ses parents suite à une rupture amoureuse. Depuis leur canapé, il dispose d'une place de choix pour observer la fragilité des rapports humains.
Astrée : Rencontre avec le réalisateur le Jeudi 22 novembre à 14h15.

La notte è piccola per noi, de Gianfrancesco Lazotti
Une grande salle de bal, un lieu hors du temps et tant de diverses histoires qui s’entrecroisent entre un florilège de chansons italiennes et des pas de danse. Un film simple et léger qui nous renvoie au meilleur de la comédie à l’italienne.
Astrée : Rencontre avec le réalisateur et l’un des acteurs Mercredi 14 novembre à 20h30.

Metti la nonna in freezer, de Giancarlo Fontana et Giuseppe Stasi
Si Claudia arrive à survivre, c’est en grande partie grâce à la pension de sa grand-mère. Alors, lorsque cette dernière meure, Claudia décide de la congeler pour continuer à récolter l’argent. Mais la rencontre avec Simone va bouleverser ses plans. L'une des plus belles comédies de la dernière saison cinématographique en Italie.

Napoli velata, de Ferzan Ozpetek
Dans une Naples suspendue entre magie et sensualité, raison et folie, Adriana vit une folle nuit de passion avec un jeune homme…

Ricordi ?, de Valerio Mieli
Étudiants à Rome, Cloé et Leonardo se sont rencontrés dans une fête et se sont aimés tout de suite. Ils ont alors tentés de partager leurs souvenirs d'avant leur rencontre et d'entremêler ensuite leurs perceptions respectives de la relation nouée. Une histoire d’amour relatée au travers des souvenirs.

Silvio et les autres, de Paolo Sorrentino
Il a habité nos imaginaires par la puissance de son empire médiatique, son ascension fulgurante et sa capacité à survivre aux revers politiques et aux déboires judiciaires. Il a incarné pendant vingt ans le laboratoire de l’Europe et le triomphe absolu du modèle libéral après la chute du communisme.
Entre déclin et intimité impossible, Silvio Berlusconi incarne une époque qui se cherche, désespérée d’être vide.

The place, de Paolo Genovese
Un homme mystérieux se trouve toujours à la même table d'un restaurant, à l’écoute et prêt à satisfaire les plus grands souhaits de huit visiteurs, en échange de missions à accomplir.
Que seront-ils prêts à faire pour obtenir ce qu’ils veulent ?

Troppa grazia, de Gianni Zanasi
Lucia, mère célibataire, bataille pour trouver un juste équilibre entre sa fille adolescente, une histoire d’amour compliquée et sa carrière de géomètre. Lorsqu’une mystérieuse étrangère tente de la convaincre d’arrêter la construction d’un chantier, Lucia se demande si elle n’est pas en contact avec la Madone en personne…

Un giorno all'improviso, de Ciro d’Emilio
Antonio, un adolescent qui a dû grandir trop vite dans un contexte social et familial difficile, rêve de devenir un footballeur dans une grande équipe. Il vit seul avec sa mère Miriam, une femme douce et attentionnée mais souffrant de troubles psychologiques. Il va réaliser que la voie du rêve est un chemin semé d'obstacles.
Un beau film sur la jeunesse avec une interprétation magistrale d'Anna Foglietta.

Informations pratiques

Horaires

Du 15 au 27 novembre 2018.

Tarifs

Tarif par séance : de 5 à 8,80 €.

Pass Quinzaine Cinéma Italien : 7 chèques cinéma non nominatifs au prix de 30 €
Séances scolaires : 3,5€ par élève.

Communication

Coordonnées

Cinéma l'Astrée
7 boulevard du Théâtre
73000 Chambéry