La petite histoire de l'eau de l'été 2022

08/11/2022

Eau et assainissement

Notre consommation totale en eau potable à l'échelle de l'agglomération s’élève à plus de 7,2 millions de m3 par an.

  • Cette eau est issue de 8 puits et 83 sources,

  • et 170 réservoirs permettent le stockage de 91 000 m3 d’eau, soit l’équivalent de 30 piscines olympiques.

  • 1 100 km de canalisations interconnectées entre elles sur une partie de l’agglomération constituent le réseau d’eau potable qui permet d’assurer une alimentation en eau sécurisée.

  • Sur les communes des Bauges de nombreux travaux ont été entrepris et sont encore en cours pour réaliser cette interconnexion.

C’est à l’appui de ce réseau que cet été, pour qu’aucun abonné ne manque d’eau à son robinet, le service de l’eau a procédé à un travail permanent d’aiguillage de la ressource.

Quand l’eau de source ne suffisait plus à alimenter un réservoir, il a fallu ouvrir des vannes d’un côté et en fermer de l’autre. Un travail d’équilibriste qui a nécessité une surveillance de tous les instants et une connaissance fine des réseaux.

Malgré tout le savoir-faire des agents et une fois toutes les solutions épuisées, il est parfois nécessaire d’avoir recours à la livraison d’eau par camion-citerne comme ce fut le cas au mois de juillet pour fournir les communes d’Arith, du Noyer et de Saint François de Sales. Un travail accru de recherche et de réparation de fuites a aussi été réalisé sur les communes en tension et a permis d’éviter des manques.

300 fuites détectés et réparées en 2021 pour 225 000 m3 de gains

4,23 millions d’€ investis en 2021/2022 pour sécuriser les secteurs déficitaires en eau dans les Bauges

12,6 km de réseaux renouvelés en 2021

Le déficit en eau de cet été ne s’explique pas seulement par la sécheresse estivale. Au mois de juillet, quatre mois de retard de précipitations étaient déjà relevés, dus à un hiver sec. Même si la situation s’est améliorée, continuons à être vigilants dans notre consommation d’eau. Le niveau des sources, des cours d’eau et des nappes souterraines est toujours en déficit et la ressource en eau demeure fragile.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de Grand Chambéry, abonnez-vous à nos lettres d'information :

Captcha anti-spam
(Regénérer)