Chantiers jeunes écocitoyens

27/07/2022

Politique de la ville Solidarité

Dans le cadre du Contrat de ville de l’agglomération, Grand Chambéry co-finance avec l'Etat, le Département et les communes accueillantes, la réalisation de chantiers écocitoyens. Pour la 13 ème année, ils sont mis en œuvre par l’AQCV et réalisés par des jeunes de 16 à 21 ans issus pour la moitié de quartiers dits en politique de la villes. Ces jeunes sont rémunérés sur la base de 35 heures, au SMIC horaire. En 13 ans, plus de 500 jeunes sont pu bénéficier de ce dispositif.


Les chantiers jeunes écocitoyens visent à :

  • Offrir aux jeunes de l’agglomération un premier emploi concourant à leur insertion professionnelle, à la prévention du décrochage scolaire et au développement de la citoyenneté ;
  • Offrir aux communes de l'agglomération l'opportunité de réaliser un chantier d'intérêt public
  • Sensibiliser les jeunes à l'environnement et aux modes de déplacement alternatifs grâce à des interventions en marge des chantiers.

Du 11 juillet au 5 août, les jeunes des chantiers écocitoyens effectueront l’entretien de divers sites naturels sur les communes d’Aillon-le-Vieux, Arith, Bassens, Chambéry, la Thuile, Saint-Baldoph, Saint-Sulpice, Sonnaz.

Depuis 2020, davantage de jeunes ont pu participer à ces chantiers écocitoyens grâce aux financements supplémentaires de l’agglomération de Grand Chambéry, de l’Etat, du Département et des communes.

Nouveauté cette année !

Dans le cadre du dispositif Cité éducative, une semaine de chantier dédié aux 14-15 ans a pu être organisée à Aillon-le-Vieux.

La forte mobilisation des élus pour aller à la rencontre des jeunes, leur présenter le sens de leur action quotidienne, l’intérêt des chantiers pour l’amélioration du cadre de vie communal et la reconnaissance de la qualité des travaux effectués sont autant de facteurs qui permettent aux jeunes d’être valorisés et de renforcer leur engagement citoyen.

Au fil des années, ils ont permis le renforcement des coopérations avec les communes de l’agglomération, les associations locales et les réseaux de partenaires pour une action mieux intégrée dans le parcours des jeunes.

Une alternance entre travail sur le chantier et temps pédagogiques de sensibilisation à l’environnement.

Ces temps pédagogiques prennent la forme d’une sensibilisation à l’environnement (Mountain Riders), des modes de déplacements doux (Agence Ecomobilité).

La mixité des publics : une vraie richesse.

Issus pour moitié des quartiers en politique de la ville et pour moitié du reste de l’agglomération, à parité filles-garçons, c’est la richesse de la rencontre des différences que retiennent les participants.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de Grand Chambéry, abonnez-vous à nos lettres d'information :

Captcha anti-spam
(Regénérer)