Travaux de rénovation des égouts du centre ancien de Chambéry

01/03/2021

Eau et assainissement Travaux

Le service des eaux de Grand Chambéry a entamé une nouvelle phase de travaux de rénovation des égouts du centre-ancien de Chambéry. Les secteurs concernés sont principalement la rue Jean-Pierre Veyrat, le boulevard de la Colonne et la rue de Boigne. Des travaux destinés à améliorer l'étanchéité des collecteurs, rendre l'entretien plus facile et rénover ce patrimoine historique.

Ces travaux se déroulent en 3 phases :

  • une première phase qui se terminera fin juin 2021 : rue Jean-Pierre Veyrat
  • une seconde phase qui se déroulera de juillet 2021 à janvier 2022 : boulevard de la Colonne
  • une troisième phase de février 2022 à novembre 2022 : rue de Boigne, rue Favre, rue Saint Antoine et avenue général De Gaulle

Le linéaire de collecteurs à rénover est de 1360 mètres linéaire pour un montant de 2 924 000 € H.T. Le financement est assuré par Grand Chambéry avec la participation de l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse.

Ce chantier s'inscrit dans un important programme de rénovation, conduit dans le cadre du contrat de bassin versant du lac Bourget et débuté en 2008. Les principaux objectifs : améliorer l'étanchéité des collecteurs, rendre l'entretien plus facile et rénover ce patrimoine historique.

Ce chantier répond à 4 enjeux majeurs :

  • environnemental : supprimer les exfiltrations, réduire le drainage des eaux parasites et protéger de la nappe
  • hydraulique : réduire les phénomènes de stockage et de relargage de pollution
  • structurel : remettre en état la structure des ouvrages et préserver le patrimoine du réseau bicentenaire du centre-ville de Chambéry
  • fonctionnel : améliorer des conditions d'exploitation et de sécurité.

Pour rappel, plusieurs phases de chantier ont déjà eu lieu entre 2008 et 2018, représentant 4,26 km de réseau réhabilités pour un investissement de 9 700 000 € H.T.

Le saviez-vous ? Des canaux à ciel ouvert aux égouts

Constituée dans une zone marécageuse par les rivières Albanne et Leysse et propice aux épidémies et aux inondations du 18ème siècle, la cluse de Chambéry a vu ces canaux à ciel ouvert se transformer progressivement en égouts.

Aujourd’hui, le réseau atteint près de 40 km de réseaux unitaires, qui cheminent sous les rues étroites du centre ancien mais également sous les bâtiments de la ville.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de l'agglo, abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Grand Chambéry.