Parce que les végétaux sont une ressource, la collecte n'aura plus lieu dans les zones pavillonnaires de Chambéry

17/03/2021

Déchets Environnement

Les végétaux sont une ressource pour le jardin et non un déchet. Grand Chambéry accompagne ses habitants vers une meilleure gestion des déchets de jardin avec des prêts de broyeurs ou la mise à disposition de composteurs. Des solutions simples et efficaces pour réduire les trajets en déchetterie en valorisant les végétaux issus de l’entretien des jardins. Valoriser ses déchets verts est un pas important vers la réduction des déchets, en limiter le transport est, également, un gain pour l’environnement et la qualité de l’air. Jusqu’à présent les végétaux des zones pavillonnaires de la ville de Chambéry étaient collectés en porte-à-porte par l’agglomération. En 2021, cette collecte qui ne répond plus aux exigences de sécurité, ni au principe d’équité sera arrêtée.

Valoriser ses végétaux pour réduire les déchets de son jardin

Tontes de pelouse, tailles de haies et d’arbustes, feuilles mortes, fleurs et plants de légumes fanés… Le jardin produit une quantité importante de matières organiques qui peuvent être valorisées sur place pour fertiliser ou entretenir celui-ci. Valoriser les végétaux et éviter les aller-retours en déchetterie représente un gain de temps et d’argent. Mais c’est aussi un gain écologique, en effet, en jardinant avec des techniques alternatives plus respectueuses de l’environnement, on diminue l’utilisation d’engrais et de pesticides. Des techniques simples permettent de valoriser ses végétaux directement à la maison :

  • le broyage ;
  • le paillage ;
  • le mulching (technique pour laisser la tonte de la pelouse sur place) ;
  • le compostage du broyat et de la tonte.

Marine Denis

Grand Chambéry accompagne ses habitants vers une meilleure gestion de leurs végétaux

Prêt de broyeur. L’agglomération met gratuitement à disposition des habitants des broyeurs en partenariat avec plusieurs communes de l’agglomération. De nouveaux broyeurs électriques et pouvant être transportés dans le coffre d’une voiture pourront être empruntés prochainement. En savoir plus

Mise à disposition de composteurs. Les habitants de l’agglomération peuvent bénéficier d’un composteur individuel, en remplissant un formulaire sur Simplici Grand Chambéry.

Des ateliers. Le service de gestion des déchets propose régulièrement et gratuitement des ateliers autour de la réduction des déchets en savoir plus

Marine Denis

Pourquoi arrêter la collecte des végétaux dans les zones pavillonnaires de la ville de Chambéry ?

Depuis plus de 20 ans, les zones pavillonnaires de la ville de Chambéry disposent d’une collecte en porte-à-porte de leurs végétaux à raison de 25 semaines par an. Chaque année c’est environ 450 tonnes de végétaux qui étaient collectées par Grand Chambéry.

Désormais cette collecte ne répond plus aux exigences de sécurité préconisées avec des conditions de collectes trop dangereuses pour les agents :

  • présence de végétaux parfois fermentés ou de fagots trop volumineux
  • des circuits des collectes non-conformes (impasses, demi-tour, marche-arrières, collecte en sac au sol)

De plus, ce service de collecte des végétaux n’est pas équitable. Cette collecte historique n’a toujours concerné qu’une partie des chambériens uniquement (environ 4 500 foyers sur les 55 000 foyers environ de l’agglomération), ne répondant ainsi pas au principe d’équité dicté par la loi. En effet, une agglomération doit un service identique ou équivalent à tous ses habitants.

Afin d’accompagner, les habitants qui étaient concernés par cette collecte, dans leur changement d’habitude, des actions de sensibilisation seront menées, dès mi-avril. Des temps organisés en proximité autours d’animations, d’informations et de formation au jardinage naturel.

Pourquoi ne pas étendre le service à l’ensemble de l’agglomération ?

Etendre une collecte de végétaux à l’ensemble de l’agglomération ne serait pas pertinent avec un engagement pour la réduction des déchets et de la qualité de l’air sur le territoire. Les végétaux représentent une ressources durables pour le jardin et doivent être valoriser autant que possible.

De plus, une telle collecte serait très couteuse pour les habitants puisqu’elle augmenterait significativement la TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères). Pour rappel, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) finance l’ensemble du service de gestion des déchets :

  • les opérations de collecte ;
  • l’exploitation des déchetteries ;
  • le tri des déchets ;
  • le traitement des ordures ménagères (incinération).

Depuis 2014, un taux unique de 8,28% est appliqué par Grand Chambéry dans toute les communes de l'agglomération. Un taux unique implique un service identique ou équivalent.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de Grand Chambéry, abonnez-vous à nos lettres d'information :