Eau et assainissement : maîtrise des coûts et qualité du service

05/03/2021

Eau et assainissement

Garantir la satisfaction des usagers, grâce à un service performant, responsable et innovant, sur l’ensemble du territoire dans le respect de notre environnement, c’est l’ambition du service des eaux de Grand Chambéry.

Le service des eaux de Chambéry est un service public essentiel dans la vie quotidienne des habitants.

Quand vous buvez de l’eau du robinet ou prenez une douche vous bénéficiez d’un service public géré par l’Agglomération. Au service de l’usager, Grand Chambéry produit et distribue l’eau potable, puis collecte et gère l’épuration des eaux usées et pluviales. L’Agglomération maîtrise l’ensemble du cycle de l’eau sur son territoire. Tour d’horizon des différentes étapes.

L'alimentation en eau potable

L’alimentation en eau potable est un enjeu primordial de santé publique. L’agglomération met quotidiennement tout en oeuvre pour distribuer une eau de bonne qualité. 88% de l’eau distribuée est pompée dans la nappe phréatique de Chambéry, les 12% restants dans des sources. L’ensemble du processus d’alimentation en eau potable est sous contrôle permanent. Une surveillance accrue est réalisée dès la ressource jusqu’à la distribution en passant par la production pour garantir la qualité optimale de l’eau. Les infrastructures de production et de distribution font également l’objet de travaux réguliers.

En 2021, des travaux de rénovation et de restructuration des infrastructures hydrauliques vont être menés dans les Bauges pour renouveler la conduite d’adduction d’eau des Chaudannes, qui alimente les communes d’Ecole, de La Compote et du Châtelard. Ces travaux s’inscrivent dans un projet global d’optimisation de la ressource en eau sur les communes des Bauges.

La relation à l'usager

Le service des eaux assure, aujourd’hui, la gestion d’environ 74 000 abonnements. Grand Chambéry met la relation usagers au coeur du service public en s’adaptant et en offrant un service au plus près des besoins des usagers. Pour s’adapter aux modes de vie de chacun, les usagers peuvent, désormais effectuer un certain nombre de démarches et de signalements en ligne sur simplici Grand Chambéry.

L’agglomération a, toutefois, souhaité conserver un accueil physique sur rendez-vous.

Une eau de qualité au juste prix

Grand Chambéry a fait le choix de conserver la compétence eau et assainissement pour en maîtriser les coûts et garantir la qualité du service rendu à l’usager.

La compétence eau et assainissement est une exception puisqu’elle n’est pas financée par l’impôt mais par le principe de « l’eau paye l’eau ». Les recettes eau potable et assainissement couvrent la totalité des dépenses du service des eaux. Ainsi, le prix de l’eau est calculé au plus juste.

L'assainissement

L’assainissement consiste à rendre les eaux domestiques et industrielles usagées aptes à rejoindre le milieu naturel après épuration. Les eaux usées sont collectées via les réseaux d’égouts. Des travaux ont lieu régulièrement pour entretenir ces réseaux.

Ainsi, le service des eaux de Grand Chambéry a débuté, en février, une nouvelle phase de travaux de rénovation des égouts du centre ancien de Chambéry.

Les secteurs concernés sont la rue Jean-Pierre Veyrat, le boulevard de la Colonne et la rue de Boigne. Ces travaux sont destinés à améliorer l’étanchéité des collecteurs, rendre l’entretien plus facile et rénover ce patrimoine historique.

Les eaux usées collectées sont ensuite acheminées et traitées dans l’une des stations d’épuration du territoire. La station d’épuration du Plan d’eau de Lescheraines, devenue obsolète, va bénéficier de travaux importants qui débuteront en mars 2021 pour 12 semaines. L’objectif est de dévier ces eaux usées vers la station d’épuration de la Madeleine en créant un poste de refoulement des eaux usées et d’une canalisation de refoulement de 570 m.

Produire du biogaz, une innovation au service de l'environnement

L’Usine de Dépollution des Eaux Usées de Chambéry (UDEP) valorise les boues issues du traitement des eaux usées par un procédé de méthanisation qui permet la production d’une énergie renouvelable : le biogaz. Grand Chambéry continue son engagement pour l’environnement en mettant en place un procédé innovant permettant de produire une énergie renouvelable locale, et surtout de transformer et valoriser un déchet en énergie. à terme, la production du biométhane permettra d’alimenter 1 000 foyers par an en chauffage, soit environ 2 500 habitants.

Les eaux pluviales

Les eaux de pluie sont collectées via les grilles d’eaux pluviales puis rejetées dans les cours d’eau qui rejoignent la Leysse pour finir dans le lac du Bourget.

Lors de fortes précipitations, une partie des eaux pluviales transitera par le Bassin de stockage et de restitution qui permettra de stocker les eaux usées et les eaux pluviales avant de les acheminer vers l’usine de dépollution de Chambéry. Elles seront ensuite traitées, limitant ainsi le rejet en milieu naturel afin de protéger l’écosystème aquatique de la Leysse et du lac du Bourget.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de l'agglo, abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Grand Chambéry.