> > Débat d'orientation budgétaire de Grand Chambéry

Débat d'orientation budgétaire de Grand Chambéry

22/02/2019

Économie Grands projets Institution

A quelques semaines du vote du budget 2019, les élus de Grand Chambéry ont pu s’exprimer lors du débat d’orientations budgétaires.

Une année 2018 au service du développement économique, dans un souci de maîtrise budgétaire

> Poursuite de la maîtrise des dépenses de fonctionnement

Malgré la perte de 20 millions d’euros de dotation de l’Etat en cumulé depuis 2014, correspondant à près d’une année d’investissement, Grand Chambéry a poursuivi sa maîtrise des dépenses de fonctionnement. Ainsi, depuis le début de la mandature, le montant des économies de gestion réalisées s’élève à plus de 6,5 millions d’euros. Du jamais vu !

> Confirmation de la bonne santé économique du territoire

Fruit d’un important travail, la dynamique économique est en forte progression. Plusieurs indicateurs pour confirmer cette analyse :

  • - Le produit de la CFE (cotisation foncière des entreprises) a progressé de manière très dynamique sur le territoire de Grand Chambéry, avec une augmentation de 14,5% entre 2014 et 2018,
  • - Indicateur par excellence, le Versement Transport (VT) progresse, quant à lui, de 11% sur la même période

> Concrétisation des projets d’envergure pour le territoire (Pôle d’Echange Multimodal, Piscine Aqualudique etc…)

Fort de cette dynamique et des économies réalisées, Grand Chambéry affiche un niveau d’investissement conséquent : 205 millions d’euros de 2014 à 2020. Là aussi, un record. Ce niveau est conséquent en raison des importantes modernisations rendues nécessaires afin d’offrir un niveau de service public toujours plus satisfaisant pour les citoyens.

Ainsi, Grand Chambéry a su fédérer de nombreux partenaires institutionnels autour de ses projets, mobilisant des financements et des subventions permettant de couvrir 25% des dépenses engagées.

> Par une recherche quotidienne d’innovation dans tous les domaines, y compris financier

Le projet de réhabilitation de la piscine de Buisson Rond constitue à ce titre un exemple remarquable. En effet, cette opération non programmée a pu s’envisager par le travail transversal de toutes les équipes de manière à financer le coût net de l’opération par des économies de fonctionnement. Elle permet une révision du plan piscine à horizon 2040 afin de tenir compte des capacités financières de Grand Chambéry.

Il en a été de même quand il a fallu négocier les deux DSP (Délégation de Service Public) du Phare / Parc des Expositions ainsi que celle des transports. Comment ? A travers des périmètres plus pertinents afin de renforcer les dynamiques ainsi qu’une négociation plus ferme.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de l'agglo, abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Grand Chambéry.