> > Développement durable – qualité de l’air : des projets concrets en route

Développement durable – qualité de l’air : des projets concrets en route

20/12/2018

Développement durable Environnement Institution

Après l’adoption de sa trajectoire Climat – Air – Energie Territorial (PCAET), le conseil communautaire de Grand Chambéry du 20 décembre 2018 s’est engagé sur deux délibérations concrètes pour améliorer l'environnement et le cadre de vie des habitants du territoire : un plan qualité de l'air renforcé de 4 millions d’euros et la poursuite du projet B'EEAU Lac.

1- Un plan qualité de l’air renforcé de 4 millions d'euros

4 millions d'euros, c’est la somme que la Région Auvergne – Rhône-Alpes octroie à Grand Chambéry afin de renforcer son plan qualité de l’air. Le Conseil communautaire du 20 décembre a lancé la démarche d’élaboration d’une convention recensant les actions à mener dans le cadre des compétences de Grand Chambéry et pouvant avoir un impact immédiat sur la qualité de l’air : par exemple, lutte contre les particules fines issues du fonctionnement des installations de chauffage peu performantes, amélioration du bâti ancien et/ou mobilités douces. Cette convention sera définitivement adoptée en mars 2019 et les actions opérationnelles immédiatement.

La région Auvergne-Rhône-Alpes a pour objectif de devenir la première région durable d'Europe. La Région se dote d'un plan régional pour la qualité de l'air de 36 millions d'euros afin d'agir sur les zones prioritaires pour rendre durablement respirables ses territoires.

Grand Chambéry est ainsi l'une des 9 zones prioritaires, sur laquelle la Région interviendra.

2- Le projet B'eeau Lac

Le projet énergétique B'eeau Lac est un ambitieux projet d'hydrothermie qui consiste à valoriser les eaux du lac du Bourget pour produire du froid industriel, rafraîchir ou chauffer des bâtiments, en pompant de l'eau du lac à 7°C à 40 mètres de profondeur. L'eau est ensuite restituée intégralement au lac. Le site de Savoie Tehcnolac est identifié, dans un premier temps, pour bénéficier de ce système innovant. Une « boucle d’eau » existe d’ores et déjà à Genève et s’avère particulièrement performante.

Après plusieurs études afin de garantir la faisabilité technique et économique du projet, Grand Lac et Grand Chambéry saisissent la Société d’Aménagement de la Savoie (SAS) afin d’entamer le volet opérationnel du projet et de se rapprocher d’opérateurs privés afin de porter, éventuellement, les investissements. Une étape décisive.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de l'agglo, abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Grand Chambéry.