> > Développement durable – qualité de l’air : adoption de la trajectoire Climat Air Énergie de l'Agglomération

Développement durable – qualité de l’air : adoption de la trajectoire Climat Air Énergie de l'Agglomération

20/12/2018

Développement durable Environnement Institution

Baisser les consommations énergétiques, améliorer la qualité de l’air, réduire les émissions de gaz à effet de serre et, en parallèle, doubler la production d’énergies renouvelables pour viser l’équilibre énergétique. Ce sont les objectifs de ce « Plan Climat Air Énergie Territorial ».

Grand Chambéry est une des premières collectivités à adopter la trajectoire Climat Air Energie de l'Agglomération. Ce document de planification, pour une durée de six ans, coordonne l’ensemble des actions de Grand Chambéry. Ainsi, l’agglomération se saisit de l’opportunité des accords de Paris de 2016 et de la loi de transition énergétique au service de la préservation de l’environnement et donc de la qualité de vie des habitants du bassin de vie.

Ce document exprime le projet politique en matière de développement durable et de transition énergétique du territoire, sur les volets air, énergie et climat, il se construit en transversalité et intègre l’ensemble des actions des politiques d’urbanisation, d’habitat, de déplacements, de préservation des espaces naturels et agricoles, de prise en compte des ressources naturelles, de production d’énergie renouvelable et d’attractivités économique et touristique.

Jusqu’en 2025, le « Plan Climat Air Énergie Territorial » s’articulera autour de 25 orientations concrètes pour devenir un territoire éco-responsable. Pour y arriver Grand Chambéry se fixe des objectifs dans les secteurs énergivores :

  • Les mobilités,
  • Le bâti,
  • L’agriculture, la sylviculture

Grand Chambéry amplifiera les actions déjà engagées et impulsera de nouvelles actions.

  • Pour des mobilités agiles et durables
Déjà engagées A venir
Favoriser le report modal à travers, notamment, le renforcement des offres du réseau de bus STAC Utiliser le réseau ferré pour créer un « RER urbain » entre nos agglomérations
Développer des nouveaux modes de déplacement, y compris le vélo Pour le Lyon – Turin priorité Fret permettant un report massif des camions vers le rail
Livrer la nouvelle gare entièrement multimodale
En cas d’épisode de pollution, le titre de transport journée sur le réseau STAC est à 1 €, comme la location d’un vélo à la Vélostation
Implantation de bornes de recharge pour véhicules électriques
  • Pour un bâti performant, sain et agréable
Déjà engagées A venir
Accompagner la rénovation des logements anciens, très énergivores, à travers des dispositifs avantageux comme « Mon Pass Rénov’ » ou l’action « Cœur de Ville » Mise en place d’un fonds air bois pour aider au renouvellement des vieux appareils de chauffage au bois par des appareils plus performants
  • Pour replacer la végétation au centre de l’aménagement du territoire
Déjà engagées A venir
Une gestion durable de la forêt via la Charte forestière Préserver les espaces agricoles et naturels, dont la forêt, représentant près de 90% du territoire
Aménager le territoire de manière à absorber et mieux gérer les eaux de pluie
  • Pour valoriser les richesses du territoire
Déjà engagées A venir
Prêt de broyeurs aux particuliers et mise à disposition d’une déchiqueteuse pour les agriculteurs pour stopper le brûlage des végétaux Soutenir et structurer l’économie circulaire qui vise à réduire la production des déchets et vecteur de création d’emplois
Développer les filières courtes pour une agriculture de qualité et de proximité
  • Pour doubler la production des énergies renouvelables
Déjà engagées A venir
Un réseau de chaleur urbain alimenté par de des énergies renouvelables Développer le biogaz ou la géothermie
Produire de l’électricité et de l’eau chaude grâce au solaire Relocaliser la production des énergies avec des méthaniseurs ou des chaufferies bois pour réduire la facture énergétique

Grand Chambéry porte un soin particulier aux démarches novatrices qui permettent de réduire massivement l’utilisation des énergies fossiles à travers des innovations environnementales comme :

  • Le projet « B’eeau lac », qui utilise la puissance calorifique des eaux du Lac du Bourget pour réchauffer ou refroidir des bâtiments.
  • Le projet Zéro Emission Valley qui vise à développer la filière hydrogène prometteuse en matière de consommation propre. A noter que Grand Chambéry est territoire d’expérimentation désigné par la Région et soutenu par l’Europe

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de l'agglo, abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Grand Chambéry.