> > Le projet de renouvellement urbain des Hauts-de-Chambéry

Le projet de renouvellement urbain des Hauts-de-Chambéry

05/07/2018

Grands projets Habitat Politique de la ville Quartiers Urbanisme

Plus de 120 millions d’euros engagés pour la transformation des Hauts de Chambéry

L’Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de la Savoie, Grand Chambéry, la Ville de Chambéry, Chambéry - Grand Lac économie, l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, la Caisse des Dépôts et Consignations, Action logement et Cristal habitat ont signé, ce jeudi 5 juillet 2018 sur les Hauts de Chambéry, le projet de renouvellement urbain qui permettra au quartier de bénéficier d’un investissement conséquent des partenaires publics pour renforcer son attractivité et la qualité de vie offertes aux habitants.

De la réalisation de l’ancienne cité de Bellevue dans les années 30 à la création du quartier des Hauts de Chambéry dans les années 60, en passant par la construction du Corbelet à Jacob Bellecombette ou du Val Fleuri à la Ravoire, les quartiers d’habitats à loyers modérés de l’agglomération chambérienne apparaissaient lors de leur fondation comme particulièrement modernes.

Le quartier des Hauts de Chambéry, érigé pour répondre au besoin de logements qui ne pouvait être satisfait par le centre-ville, revêtait le même caractère novateur à l’origine.

Toutefois le manque de diversité de l’habitat et les faibles liens avec les services du centre ville ont entraîné progressivement une forte baisse d’attractivité du secteur. Les actions menées ces dernières décennies n’ont pas permis de restaurer cette attractivité. Si des équipements ont été réalisés, pour certains rayonnant au-delà du quartier, et que les différents secteurs du quartier ont été reliés entre eux, les principaux dysfonctionnements urbains subsistent toujours.

Pour inverser durablement cette tendance, il était nécessaire d’engager une intervention significative sur le quartier. C’est tout le sens du projet de renouvellement urbain signé ce jeudi 5 juillet 2018 par l’ensemble des partenaires impliqués dans cette démarche.

Un renforcement du rôle de centralité des Hauts de Chambéry dans l’agglomération

Une forte volonté anime ce projet de renouvellement urbain : passer d’une logique de « réparation du quartier » à une logique d’anticipation et de participation à la dynamique du territoire. Les Hauts de Chambéry disposent de nombreux atouts qui constituent un potentiel à valoriser, entre équipements rayonnant au-delà des frontières communales, grands espaces publics, et situation géographique idéale à l’articulation des agglomérations de Chambéry et d’Aix-les-Bains. L’objectif est donc d’affirmer le quartier comme une « centralité relais » de l’agglomération.

Des grandes orientations ont donc été définies en conséquence :

  •  Participer au rééquilibrage de l’offre d’habitat dans le quartier et l’agglomération ;
  •  Redonner de l’attractivité au parc social du quartier ;
  •  Mener une opération d’aménagement globale du Nord des Combes afin de recomposer les îlots et permettre le désenclavement ;
  •  Développer de nouvelles formes d'habitat intermédiaire en accession et en locatif ;
  •  Valoriser les espaces de vie de proximité et la qualité fonctionnelle et paysagère du site ;
  •  Requalifier les équipements existants, notamment scolaire, et renforcer l'activité économique ;
  •  Faciliter les déplacements doux et la gestion des stationnements

Des actions concrètes au service des habitants et du territoire

Durant la conception du projet, de nombreuses actions de concertation ont été menées pour définir les opérations devant être réalisées : ateliers en pied d’immeuble, balades urbaines, rencontres chez l’habitant… Les formes de concertation ont été diversifiées pour que les habitants soient pleinement associés à cette démarche. Ces participations des habitants ont alimenté les études menées sur la faisabilité des opérations, qui ont permis de définir un programme d’actions.

Sur les actions relatives au logement, trois îlots résidentiels, supports de la diversification de l’habitat et des formes urbaines et architecturales, seront créés. Ils assureront une transition entre le secteur de grands ensembles et les zones pavillonnaires limitrophes. Une reprogrammation des immeubles locatifs sociaux sera également engagée, en divisant les grands logements trop nombreux en petits logements, en adaptant une partie du parc aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie, et en destinant une partie des immeubles existants à la vente après réhabilitation.

Afin de favoriser le désenclavement du secteur, le maillage urbain du nord des Combes sera achevé pour permettre et faciliter les déplacements entre le quartier, le groupe scolaire et les secteurs limitrophes. Par ailleurs le bâtiment du groupe scolaire sera restructuré afin d’améliorer sensiblement ses capacités d’accueil et son confort d’usage.

Enfin les activités commerciales et offres socioculturelles actuellement présentes sur le secteur seront pérennisées et renforcées, afin d’attirer un public toujours plus diversifié et de proposer des services toujours plus étoffés aux habitants.

Des secteurs d’interventions prioritaires essentiels pour la redynamisation du quartier

Trois secteurs ont été identifiés comme essentiels pour que soit impulsée une nouvelle dynamique positive pour le territoire :

  •  Le Nord des Combes qui deviendra un secteur résidentiel apaisé et qui permettra d’assurer la transition entre le quartier des Hauts de Chambéry, le parc du Talweg et Chambéry le Vieux,
  •  La place Demangeat qui doit retrouver son rôle de lieu de vie de proximité. Son rayonnement doit dépasser son emprise territoriale en attirant, par la présence d’équipements et de commerces attractifs, les habitants des secteurs alentours,
  •  Le secteur Forum/Mâconnais, situé au croisement d’axes de circulation majeurs, qui devra jouer son rôle initial de territoire moteur, véritable vitrine du quartier dans sa globalité.

Des montants conséquents pour une action publique ambitieuse

La démarche partenariale instaurée par la signature d’un protocole de préfiguration en janvier 2017 a permis de mener, tout au long de l’année 2017, des études de faisabilité des opérations envisagées. Ces dernières ont conforté la pertinence des premières esquisses produites, ce qui a entraîné une mobilisation particulièrement importante des financeurs publics, dont en premier lieu l’Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’ensemble des opérations qui seront menées pour les Hauts de Chambéry mobilisera donc un montant total de 122M d’euros d’investissements dont :

  • - 80,2 M€ du bailleur social
  • - 10 M€ de la Ville de Chambéry
  • - 6,4 M€ de Grand Chambéry
  • - 8,59 M€ de subventions de l’ANRU
  • - 8,16 M€ de prêts bonifiés d’Action Logement
  • - 4,00 M€ de subventions de la Région Auvergne
  • – Rhône-Alpes - 2,02 M€ de fonds européens
  • - 1,8 M€ de Chambéry - Grand Lac économie
  • - 200.000 € du Conseil départemental de la Savoie
  • - 50.000 € de la Caisse des Dépôts et Consignations

La coordination des maîtres d’ouvrage et l’application des différentes opérations retenues seront assurées par une équipe projet ville - agglomération associant Cristal Habitat et les services de l’Etat. Les premiers travaux débuteront dès 2018, pour s’achever en 2024.

Ce projet de renouvellement urbain porte donc de grandes ambitions pour le quartier des Hauts de Chambéry. Il viendra appuyer et développer grandement les actions déjà menées . Plus de 120 millions d’euros engagés pour la transformation des Hauts de Chambéry sur le territoire, à savoir une action volontariste en matière de prévention de la délinquance, une présence soutenue en faveur de la jeunesse et du monde associatif, une mobilisation forte en faveur du développement économique et la mise en place de démarches permettant de créer les conditions d’un bon vivre ensemble, essentielles à la bonne réussite du projet.

Plus d'informations sur le projet de renouvellement urbain