Venez découvrir le dernier Cmag version webzine : toute l'actu de votre agglo à travers des interviews, des bons plans et le décryptage de l'action de Grand Chambéry.

CMag

> > L’Agglomération émet un avis sur le projet d’aménagement du nœud autoroutier de Chambéry de l’A43

L’Agglomération émet un avis sur le projet d’aménagement du nœud autoroutier de Chambéry de l’A43

23/03/2018

Transports et déplacements

Grand Chambéry émet un avis favorable au projet d’aménagement du nœud autoroutier de Chambéry de l’A43 sous réserve de prise en compte d’éléments pour améliorer la sécurité, favoriser le covoiturage et accompagner le développement économique.

Saisie par le préfet de la Savoie, l’Agglomération doit donner son avis sur le projet d’aménagement du nœud autoroutier de Chambéry de l’A43 sous maîtrise d’ouvrage AREA.

Grand Chambéry souhaite donner un avis favorable sous réserve de la prise en compte par l’AREA de quatre éléments techniques et financiers, liés à la sécurité d’accès à la zone des Landiers, au développement d’aires de covoiturages, à l’accompagnement des entreprises pour favoriser le développement économique, et au financement des aménagements connexes par l’Agglomération.

Historiquement, le nœud autoroutier de Chambéry a été conçu et construit autour d’un seul point d’échange, ayant pour effet de concentrer les flux routiers et autoroutiers empruntant ce nœud.

Le projet

Ainsi, pour améliorer la fluidité, alléger le trafic sur les bretelles existantes et pour renforcer la sécurité du point d’échange, les nouveaux aménagements du nœud doivent pouvoir mieux assurer l’ensemble des fonctionnalités imposées et mettre à niveau les caractéristiques géométriques du système d’échange, conduisant à :

  • Renforcer la sécurité : résorber les différents points noirs accidentogènes identifiés dans ce diagnostic
  • Améliorer la fluidité du trafic : assurer l’adéquation entre les caractéristiques du nœud et les niveaux de trafic actuels et attendus à moyen et long termes
  • Assurer l’intégration environnementale du projet : amélioration de l’assainissement et du traitement des pollutions, intégration paysagère….

Les principes retenus par AREA et l’État pour améliorer significativement la situation dans le futur ont été les suivants :

  • séparer les flux de circulation en relation avec Annecy et Lyon,
  • modifier les caractéristiques techniques des bretelles pour en améliorer la sécurité.

Les évolutions

Les nombreux échanges entre AREA, Grand Chambéry, les communes de l’agglomération au premier rang desquelles Chambéry et La Motte-Servolex depuis le début de la concertation publique en 2014 ont permis de faire évoluer le projet pour répondre aux attentes exprimées par les collectivités, en particulier sur les points suivants :

  • Maintien de la bretelle d’accès à l’A41 pour les usagers en provenance du Nord de la voie rapide urbaine et en direction d’Annecy, évitant un trafic supplémentaire sur l’échangeur de La Motte- Servolex déjà saturé aux heures de pointe
  • Maintien de la bretelle actuelle de sortie vers la voie rapide urbaine Nord et Sud pour les usagers de l’A41 en provenance d’Annecy/Genève ; évitant ainsi des impacts sur la zone d’activités des Landiers, située à l’Ouest de la voie rapide urbaine
  • Maintien d’une voie d’accès à la zone des Landiers Nord depuis la voie rapide urbaine. Le projet intègre le déplacement vers le Nord de cette voie avec un débouché à proximité de l’enseigne Castorama ; réaménagement rendu nécessaire par la création de la nouvelle bretelle d’accès à l’A41 Annecy/Genève depuis la voie rapide urbaine Sud.

L’Agglomération émet un avis favorable sous réserve de la prise en compte de différents éléments

Nouvelle bretelle d'accès à la zone des Landiers Nord pour plus de sécurité

La nouvelle bretelle d’accès à la zone des Landiers Nord au droit de l’enseigne « Castorama » va générer un trafic important en lien avec les concessions automobiles et la grande enseigne de bricolage située immédiatement à l’extrémité de cette bretelle.

Il conviendra qu’AREA prenne toutes les mesures pour éviter un risque de remontées de file sur la VRU avec la création d’un giratoire suffisamment dimensionné qui intègre notamment l’élargissement de cette bretelle à deux voies d’entrées sur le giratoire.

Par ailleurs, le déplacement de cet accès à la zone des Landiers étant directement lié à l’amélioration des conditions de sécurité dans la bretelle d’accès au péage autoroutier (zone ou des renversements de poids lourds sont constatés), il est nécessaire que ces travaux soient réalisés de manière simultanée avec une bretelle d’accès à l’autoroute sécurisée dès les premières phases du chantier.

Aires de covoiturage pour favoriser l'intermodalité et les mobilités douces

L’accessibilité de la nouvelle aire de stationnement prévue en partie latérale de la barrière de péage ne sera pas optimale puisque desservie uniquement dans un sens de circulation (vers Chambéry).

Pour y accéder, un détour peu lisible par la zone d’activité de l’Erier rendra cet espace de stationnement peu incitatif pour les besoins de covoiturage.

C’est pourquoi il parait essentiel d’identifier et de créer dans le cadre de ce projet deux nouvelles aires de covoiturage à proximité immédiate de la VRU en provenance du nord et du sud de l’échangeur VRU/A43.

Au nord, une parcelle propriété du Département de la Savoie qui jouxte le giratoire de Villarcher (jonction RD1504/RD1201) permet de créer un parking d’une capacité de 90 places. Au sud, les propositions faites par les collectivités n’ont pas été acceptées par AREA et il est essentiel qu’AREA prenne en compte dans le cadre du projet, la réalisation d’une aire d’une capacité d’environ 100 places.

Impacts sur la zone d'activités économiques : accompagner les entreprises

Le projet a un très fort impact sur la zone d’activité des Landiers.
D’une manière générale, Il est indispensable que les entreprises impactées par le projet soient accompagnées et prises en charge par AREA avec des compensations proposées au cas par cas à hauteur des préjudices constatés.

Cet accompagnement devra être mis en place aussi bien pour les entreprises directement touchées par le projet que pour les entreprises pour lesquelles des contraintes ou des nuisances entrainant une perturbation significative de leur activité auront été constatées pendant la phase de chantier.

A hauteur de la bretelle d’accès au péage, les entreprises Dispano et Mont Blanc Composites sont fortement impactées au niveau du bâti, des parkings et des accès de leur tènement foncier.
AREA devra prendre en charge tous les travaux de réaménagement des parcelles impactées de même que le relogement des familles des gens du voyage en voie de sédentarisation des sites des Blachères et des Ménestrels.

Financement des aménagements connexes

Les aménagements connexes sous maitrise d’ouvrage Grand Chambéry
sont les suivants :

  • L’aire de covoiturage de Villarcher et celle souhaitée le long de la VRU au sud de l’échangeur VRU/A43
  • Les giratoires de Belle eau et de la Françon situés dans la zone d’activités des Landiers ainsi que l’élargissement à deux voies de la branche du giratoire de Villarcher en sortant de la zone d’activité.

Compte tenu des besoins de covoiturage directement liés au projet, il est proposé qu’AREA finance à hauteur de 100% la création de ces aires en dehors de la maitrise du foncier qui restera sous la responsabilité des collectivités locales.
Compte tenu des conditions de circulation qui seront dégradées par le projet en certains points singuliers dans la zone des Landiers, il est demandé une participation d’AREA à hauteur de 80% du coût d’aménagement des carrefours précités.

Il est rappelé que les aménagements principaux sont à la charge entière du concessionnaire AREA.

Enfin, Grand Chambéry, l’agglomération, est solidaire des autres collectivités impactées par le projet que sont les communes de Chambéry et de La Motte-Servolex.

Newsletter

Pour tout savoir des actualités de l'agglo, abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Grand Chambéry.