> > La fabrique du territoire, une démarche de concertation innovante

La fabrique du territoire, une démarche de concertation innovante

08/02/2018

Démocratie participative

La fabrique du territoire, fruit d’une très large démarche de concertation innovante a été présentée lors du conseil communautaire du 8 février 2018. Retours sur la méthode de ce projet d’agglomération et perspectives sur cette dynamique en marche.

Après plus d’un an d’écoute et après des milliers d’idées recueillies pour imaginer et fabriquer ensemble le territoire de demain, le projet d’agglomération a été adopté hier soir lors du Conseil communautaire. Le principe ? Un projet d’agglomération à l’échelle d’une génération, pour prendre en compte les grandes évolutions de la société et adapter le territoire aux enjeux de demain. La construction collective de ce cadre de référence s’est réalisée via une démarche participative unique et totalement innovante, visant à toucher un maximum de monde, notamment les jeunes, à travers des formes diverses.

Une mobilisation forte durant toute la phase de concertation :

  • 375 jours de concertation,
  • + de 3 000 idées récoltées,
  • 733 citoyens mobilisés dans le cadre des ateliers,
  • 150 acteurs socio-professionnels dans le cadre des chantiers,
  • + de 850 personnes à la soirée de lancement et de restitution,
  • 40 séances de créativités,
  • 35 murs d’expression thématisés,
  • 50 panelistes,
  • 15 632 visites sur le site durant son ouverture,

Pourquoi ce résultat ? La concertation a pris une forme variée, innovante et décalée des méthodes de concertation traditionnelles. A l’image du panel de 50 citoyens représentatifs du territoire, constitué par l’institut de sondage IPSOS qui a participé à l’ensemble de la démarche, jusqu’à la phase d’écriture du Projet d’agglomération.

Et après ? La démarche de concertation et de participation se poursuit

Les choses ne s’arrêtent pas à la publication de la fabrique du territoire mais commencent seulement. La démarche de participation, d’innovation, de dialogue, instaurée, se poursuivra sous des formes différentes comme par la création du Conseil de développement dont la composition est une émanation directe du panel de citoyens et des membres des chantiers de la fabrique.

La volonté est de rendre des comptes sur l’avancée du Projet à travers ce conseil de développement mais également de la commission « projet d’agglomération » de Grand Chambéry.

D’ores et déjà, de nombreux projets sont issus de la fabrique du territoire donnant ainsi corps aux orientations. Un label « fabrique du territoire » sera également créé afin d’identifier ces projets. Ainsi, la concertation citoyenne déployée jusqu’alors trouve une continuité naturelle et légitime.

Le travail ne fait que commencer.