Les zones humides : des milieux naturels essentiels

Inscrivez-vous à la lettre d'information relative au Coronavirus

Pour recevoir un courriel en fonction de l'évolution de l'épidémie de Coronavirus et avoir ainsi les dernières informations sur les services de la ville de Chambéry et de Grand Chambéry, nous vous invitons à vous inscrire en laissant votre adresse courriel.

Les abonnés à la lettre d'information de la ville de Chambéry ou de Grand Chambéry sont déjà inscrits. 

Informations relatives au coronavirus

En raison des mesures nationales prises actuellement pour limiter la propagation du coronavirus, l'Agglomération de Grand Chambéry met tout en oeuvre pour assurer la continuité des services publics essentiels et pour en informer les habitants.

Retrouvez toute l'information actualisée

Préserver les zones humides favorise l'équilibre et le développement durable des territoires. Marais, tourbières, mares, prairies inondables et forêts alluviales assurent des services essentiels pour l'homme : stockage d'eau douce, écrêtement des crues et soutien des débits d'étiage des cours d'eau, épuration des eaux, stockage du CO2, réservoir de biodiversité, régulation thermique.

La préservation des zones humides est donc un enjeu majeur de l'aménagement du territoire. Il existe aujourd'hui un plan d'action en faveur des zones humides sur le territoire de l'agglomération et bientôt à l'échelle du bassin versant du lac du Bourget.

Aeschne bleue / Manuel Bouron

Agrion de Mercure / Manuel Bouron

Bruant roseaux / Manuel Bouron

Crapaud Sonneur à ventre jaune / Manuel Bouron

Cuivré des marais / Manuel Bouron

Criquet ensanglanté / Manuel Bouron

Epipactis des marais / Manuel Bouron

Grenouille agile / Manuel Bouron

Séneçon des marais / Manuel Bouron

Marais de Bondeloge (St Jeoire Prieuré) / Manuel Bouron

Lac de La Thuile Chambéry métropole

Marais des Noux (Challes les-Eaux) / Manuel Bouron

Nénuphares / Manuel Bouron

Populage des marais / manuel Bouron

Roselière de Néquidé (La Ravoire) / Chambéry métropole

Prairie à Salicaire / Manuel Bouron

Prairies à Lychnis fleur de coucou / Manuel Bouron

Rossolis à longues feuilles / Manuel Bouron

Salamandre tachetée / Manuel Bouron

Triton alpestre / Manuel Bouron

Sympetrum commun / Manuel Bouron

Tourbière de La Féclaz (Les Déserts) / Manuel Bouron

Tarin des aulnes / Manuel Bouron

Grande utriculaire / Manuel Bouron

115 zones humides identifiées

Le territoire de l'agglomération inclus dans le bassin versant du lac du Bourget, compte 115 zones humides (560 ha) réparties sur 16 communes.

  • Les zones humides d'intérêt remarquable : une caractérisation au regard de différents critères représentatifs des fonctions assurées par les zones humides (biodiversité, hydraulique et biogéochimique, socio-économique) a permis d'identifier 19 zones humides d'intérêt remarquable (405 ha) à protéger.
  • Les zones humides prioritaires : 35 zones humides ont été définies comme prioritaires (350 ha) car elles nécessitent des travaux pour restaurer leurs fonctionnalités aujourd'hui dégradées.

  • Un plan d'action en faveur des zones humides

    L'agglomération a signé en octobre 2012 son plan d'actions en faveur des zones humides (PAFZH). L'enjeu est de préserver les 115 zones humides présentes sur le territoire.

  • Les opérations de restauration des zones humides

    35 zones humides sont répertoriées prioritaires sur le territoire. Ces zones humides dégradées nécessitent des travaux de restauration en vue d’améliorer de leurs fonctionnalités. Les travaux ont démarré sur plusieurs d'entre elles.

  • Des milieux riches aux mille facettes

    Zones humides dans l'agglomération, 5 milieux à découvrir : tourbières, prairies humides, mares et lacs, roselières, boisements humides.