> > > Rapport d'activité 2018 du service eau

Rapport d'activité 2018 du service eau et assainisement

Un an après la fusion entre Chambéry Métropole et la Communauté de commune Coeur des Bauges, l’identité de notre territoire commence à s’affirmer, avec un nouveau logo et un développement des compétences. L’objectif est d’apporter un service public d’eau et d’assainissement de qualité identique à tous les habitants, qu’ils habitent les Bauges ou l’agglomération chambérienne. Pour cela la Direction de l’Eau et de l’Assainissement de Grand Chambéry s’est réorganisée pour renforcer la présence des équipes sur l’Antenne des Bauges, au Chatelard. Au total ce sont 7 agents de la direction qui sont désormais basés au Chatelard afin d’assurer le suivi des chantiers et l’exploitation des réseaux d’eau et d’assainissement, répondre aux demandes des abonnés et assurer le lien avec les élus du secteur.

Les équipes sont maintenant à pied d’oeuvre et des enveloppes financières spécifiques ont été dédiées sur les budgets d’eau et d’assainissement pour permettre un rattrapage structurel en matière d’équipements et une prise en charge à égalité de traitement des abonnés.

Ce rapport annuel 2018 démontre également le maintien d’un service de grande qualité, l’ensemble des indicateurs de performance en matière de qualité d’eau ou de rejets sont atteints malgré un début d’année marqué par une pluviométrie exceptionnellement forte, puisqu’il est arrivé en janvier 2018, en entrée de l’usine de dépollution de Chambéry, plus de 3 fois le volume constaté sur la même période en 2017.

Autre fait marquant de l’année le nombre de nouveaux abonnés ainsi que des demandes de branchements neufs qui sont en nette hausse. Ce phénomène s’explique par la livraison de plusieurs programmes de logements neufs mais également par l’accélération des dépôts de permis. En matière d'urbanisme, et plus spécifiquement dans le cadre de l'élaboration du PLUi HD, le Service des Eaux a travaillé sur la définition de la politique de gestion des eaux pluviales sur les nouveaux programmes d'urbanisation, notamment sur les problématiques de rétention et d'infiltration.

Enfin nous poursuivons nos travaux pour moderniser et sécuriser nos systèmes de distribution ou d’évacuation des eaux. Le dispositif Tétra, qui nous permet de transmettre des données sur un réseau indépendant, a été étendu aux Bauges et la supervision de l’exploitation des ouvrages continuera de se déployer en 2019. Les travaux de construction du Bassin de Stockage Restitution se sont poursuivis au rythme prévu pour un achèvement programmé courant 2019.