> > > > Renforcer le lien social au bénéfice des habitants : les correspondants de nuit

Renforcer le lien social au bénéfice des habitants : les correspondants de nuit

Correspondants de nuit

Du conflit de voisinage au tapage nocturne

Les correspondants de nuit assurent une veille de proximité pour prévenir dégradations ou incivilités :

  • l’aide aux personnes (écoute, médiation lors des conflits et soutien des personnes en détresse),
  • le relais et l’accompagnement (orientation, rôle d’intermédiaire, relais auprès des services et dispositifs),
  • la veille matérielle et technique (signalement vigilance et pédagogie).

Les correspondants de nuit sillonnent les rues du début de soirée à tard dans la nuit : n’hésitez pas à les solliciter !

Une équipe de correspondants de nuit

Depuis 2003, Grand Chambéry coordonne l'action "correspondants de nuit" afin d'améliorer la tranquillité publique dans les quartiers en politique de la ville. Initié en 1997 par la régie de quartier des Hauts-de-Chambéry, Régie+,  le dispositif se déploie aujourd'hui sur 8 communes et mobilise 16 médiateurs, 1 responsable de service et un adjoint :

Chambéry (Hauts-de-Chambéry, Biollay, Le Piochet et Bellevue), Barby, Bassens, La Ravoire, Barberaz, Saint Baldoph, Jacob Bellecombette et Saint Alban Leysse.

Régie Plus bénéficie de financements croisés et variables au fil des années : la pérennisation du dispositif est assurée par les aides des communes concernées, des bailleurs sociaux, de l'agglomération, et de l'Etat.