Venez découvrir le dernier Cmag version webzine : toute l'actu de votre agglo à travers des interviews, des bons plans et le décryptage de l'action de Grand Chambéry.

CMag

> > Bassin de Stockage et de Restitution

Un bassin de stockage pour protéger l’environnement

Protéger l’environnement et limiter les déversements en milieu naturel des eaux usées et eaux pluviales, c’est l’objectif de la construction d’un bassin de stockage et restitution des eaux par temps de pluie. Un bassin de délestage de 8 000 m3 va ainsi être construit. En cas de fortes précipitations les eaux usées et les eaux pluviales sont mélangées. L’usine de dépollution de Chambéry n’arrivant pas à absorber l’ensemble du flux à traiter, une partie est rejetée dans la nature. C’est pour éviter cela que le bassin de stockage et restitution est construit derrière le centre commercial Leclerc à Chambéry. Il permettra de stocker les eaux usées et les eaux pluviales lors de fortes précipitations. Elles seront ensuite traitées par l’usine de dépollution de Chambéry, limitant ainsi le rejet en milieu naturel.

Les derniers tweets

Phasage 3D du projet

Mieux stocker les eaux pour mieux protéger l’environnement

Afin de respecter l’arrêté préfectoral du 12 juin 2009 de mise en conformité de l’usine de dépollution (UDEP) de Chambéry et du système d’assainissement, l’agglomération doit diminuer fortement les rejets des principaux déversoirs d’orage placés sur le réseau unitaire avenue de la Boisse en rives gauche et droite de la Leysse.

Lors de grosses précipitations, le volume d’eaux usées et d’eaux pluviales est trop important pour être intégralement traité par l’usine de dépollution des eaux usées, et une partie est rejetée en milieu naturel via les déversoirs d’orage.

L’objectif du bassin de stockage et restitution des eaux, est de créer un bassin de délestage qui permet de conserver 8 000 m3 d’eaux usées et pluviales, et de les traiter ensuite, une fois que l’usine de dépollution de Chambéry (UDEP) est en capacité d’absorber ce flux, hors période de grosses précipitations. Le but étant de limiter les déversements dans la Leysse et le lac du Bourget en temps de pluie, et ainsi de protéger les milieux naturels. 

En chiffres

  • Projet financé par l’Agglomération de Grand Chambéry et subventionné par l'Agence de l’eau
  • Coût global du projet : 11 millions d’euros
  • Dont subventions de l’Agence de l’eau : 6 500 300 € 

Calendrier

  • Mai 2018 : Début des travaux de construction du bassin de stockage / restitution
  • Automne 2019 : mise en service du bassin de stockage / restitution

Un projet qui s'inscrit dans un programme d’aménagement d’ensemble autour du futur écoquartier d’entrée de Ville de Chambéry

 Il s’intègre dans un environnement urbain en mutation. De nombreux projets sont en effet conduits sur l’ancien site de l’usine Vétrotex par différents maîtres d’ouvrage et notamment :

  • L’écoquartier sur l’ancien ténement Vetrotex porté par la ville avec la construction des différents lots au sein de la ZAC
  • L’extension du magasin Leclerc et la construction d’un parking répondant à ses besoins et à ceux de l’écoquartier
  • La réalisation des infrastructures au sein de la ZAC
  • La réalisation d’une voie structurante et d’un pont de franchissement de la Leysse

 Le travail technique mené avec les différents acteurs concernés a permis de fixer l’emprise du bassin et des réseaux associés en cohérence avec les contraintes physiques des différents projets.