> > Grand Chambéry sera le pilote de l'hydrogène, énergie du futur, en Europe

Grand Chambéry sera le pilote de l'hydrogène, énergie du futur, en Europe

  • L’énergie hydrogène : une technologie d’excellence pour un territoire précurseur

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Xavier Dullin, président de Chambéry-Grand Lac économie, inaugurent une première mondiale ce mercredi 20 décembre 2017 : une flotte de vélos à hydrogène et une borne de recharge de véhicules électriques alimentés par une route solaire !

Non contents de mettre en place une flotte de 15 vélos fonctionnant à l’hydrogène, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Chambéry-Grand Lac économie et leurs partenaires s’assurent d’un processus environnemental totalement vertueux en connectant leur station de recharge en hydrogène à une route solaire.

Particulièrement concernée par les enjeux de pollution, Grand Chambéry met en oeuvre tout un ensemble de mesures pour favoriser les énergies propres, et ainsi préserver son patrimoine naturel. C’est dans cette optique qu’elle s’est engagée dans le plan « Zero Emission Valley » porté par la Région. Ce dispositif fait suite à l’appel à projet européen Blending Call 2017 remporté par la Région, qui a pour objectif d’assurer un déploiement de la mobilité zéro émission sur une collectivité régionale en Europe. Reposant sur la production locale d’hydrogène décarboné, sur le développement d’une flotte de véhicules à hydrogène et sur la création de stations de recharge, ce programme se devait de prendre place sur un territoire précurseur en la matière.

Fort des recherches menées conjointement par l’Institut National de l’Energie Solaire et la société Atawey qui ont permis l’essor du vélo hydrogène, ou du pôle d’excellence Technopolys, situé sur la commune de la Motte-Servolex et consacré en partie à la recherche des futurs moyens de locomotion électriques, hybrides et solaires, c’est le territoire chambérien qui a été choisi pour accueillir une station hydrogène. Grand Chambéry agira pour que cette technologie d’excellence, vectrice de croissance économique et de création d’emplois, s’implante durablement sur notre territoire. La Région investira sur l’ensemble du territoire régional 15 millions d’euros sous la forme de subventions et de prise de participation, quand les fonds européens seront mobilisés à hauteur de 10,1 millions d’euros.

Didier Gourbin/CmCB

Dans ce cadre, Laurent Wauquiez s'est félicité du succès de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dont le projet Zero Emission Valley (ZEV), plan régional pour le déploiement de l'hydrogène, a remporté l'appel à projet européen Blending call 2017. Dans ce cadre, la Région Auvergne-Rhône-Alpes investira sur l’ensemble du territoire régional 15 millions d’euros sous la forme de subventions et de prise de participation, quand les fonds européens seront mobilisés à hauteur de 10,1 millions d’euros.

Laurent Wauquiez a annoncé que la Savoie, et en particulier Chambéry, seront pilotes des actions de développement de l'énergie hydrogène. Autour de lui, étaient présents les principaux élus savoyards en charge du dossier : Michel Dantin, maire de Chambéry et député européen ; Xavier Dullin, président de Grand Chambéry, Marie-Pierre François, maire du Bourget-du-Lac et Luc Berthoud, maire de La Motte-Servolex. Laurent Wauquiez a souligné le rôle majeur de Michel Dantin, en tant que député européen, dans ce succès.

Chiffres clés

Un vélo à hydrogène :

  • Autonomie de 100 km
  • Rechargé en 2 minutes
  • 3 ans d'expérimentation

 

Zero Emission Valley, un projet européen d'envergure pour l'énergie du futur

Le projet Zero Emission Valley est le plus gros projet porté par l'Union Européenne dans ce domaine. Son attribution à la Région Auvergne-Rhône-Alpes fait de cette dernière la région clé du développement de cette énergie du futur. Couplée à l'énergie solaire, elle suscitera un modèle de transition énergétique particulièrement vertueux, créant une véritable rupture technologique.

Le projet ZEV propose la création de stations à hydrogène tout en assurant leur rentabilité économique, par le financement d'une flotte de 1000 véhicules à pile à combustion.

Laurent Wauquiez a annoncé le déploiement du projet comportant à terme un parc de 1000 véhicules à hydrogène, 20 stations de recharge à hydrogène et 15 électrolyseurs (les équipements qui permettent de produire l'énergie issue d'eau et d'électricité). Il a rappelé les bénéfices évidents de cette énergie, qui permet une autonomie bien supérieure à celle des véhicules électriques « classiques » et dont le temps de rechargement est identique à celui d'une plein d'essence.

Les élus et acteurs économiques de Savoie ont d'emblée fait part de leur intention de participer pleinement aux expérimentations qui naîtront du projet Zero Emission Valley, au côté de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour Xavier Dullin, la filière a déjà parfaitement su se structurer à Chambéry-Grand Lac, associant les fournisseurs de technologies innovantes aux professionnels de la mobilité. La formation constitue également un atout majeur, c'est pourquoi une nouvelle offre sera proposée à Technopolys, CFA de La Motte-Servolex (Savoie), appelé à devenir un centre de référence sur ce sujet en France et même en Europe.

Plusieurs entreprises sont des acteurs clés de ce projet, comme Engie et Michelin qui ont établi avec la Région un partenariat public-privé pour remporter l'appel à projets européen, et des acteurs locaux comme Atawey, une start-up de Savoie Technolac qui développe la technologie hydrogène dans les environnements les plus exigeants. C'est d'ailleurs depuis les locaux d'Atawey que Laurent Wauquiez a fait ces annonces.