Tribunes

Parmi les 82 conseillers communautaires de Grand Chambéry, certains ont constitué un groupe. À ce titre, comme le prévoit la loi, il bénéficie de moyens d'expression. À ce jour, un seul groupe est constitué.

Cmag n°59 : été 2018

Mobilités : penser et pensées de manière globale !

Ne plus opposer les modes de déplacements les uns aux autres mais au contraire, proposer un bouquet complet, cohérent et complémentaire, telle est la philosophie de l’ambitieux projet « territoire mobile » pour retrouver un service qualitatif répondant aux nouveaux besoins des usagers. Il s’agit également d’une réponse concrète à la saturation de nos axes de circulation et une anticipation, nécessaire, des futurs flux que nous aurons à gérer.

Cette philosophie, nous la déployons depuis 2014. Pour la rendre réalité, de nombreux projets se concrétisent, mobilisant une part importante de nos investissements.

Certains, de manière éhontée, prétendent que notre politique serait menée au coup par coup, sans aucune stratégie. Il n’est jamais trop tard pour rétablir la vérité.

Comme toute personne de bonne foi peut le reconnaître, une politique de transport est l’une des plus complexes et longues à mettre en œuvre, car elle impacte tous les aspects de la vie quotidienne des habitants, et nécessite souvent des infrastructures d’un coût élevé.

Pour ces raisons, nous avons choisi d’agir par phases successives dans ce domaine :

  • Tout d’abord en refondant le réseau de bus, dont la fréquentation stagnait depuis trop longtemps. Ainsi, il dessert de manière hiérarchisée le territoire en proposant pour 80% des habitants un bus toutes les 15 minutes, ainsi que nos zones d’activité économique, là où les citoyens travaillent. Le réseau est également totalement modernisé et s’appuie sur les nouvelles technologies : achat en ligne, information en temps réel, calculateur d’itinéraire, nouveau site internet et affichage digital dans les bus.
  • La création de nouveaux moyens de transport tels que le vélobulle ou le service de covoiturage de proximité pour le plateau de la Leysse mais aussi la montée en puissance du transport à la demande, • En apaisant le centre-ville de Chambéry par un nouveau plan de circulation, en faisant la part belle aux mobilités douces. Dans ce cadre, la traversée cyclable sécurisée de la ville-centre est dorénavant une réalité. Elle était attendue depuis de trop longues années…
  • Nous poursuivons le développement de lignes de bus en site propre, avec un coût des aménagements bien moindre que ce qui a pu être fait dans le passé.
  • Notre agglomération s’est engagée à apporter un financement à hauteur de 75 000 €, aux côtés de Grand Lac, du Département de la Savoie et d’AREA, pour inciter les citoyens à utiliser l’autoroute et ainsi délester le réseau secondaire via une réduction de 50 à 75% des trajets domicile / travail. L’objectif est de fluidifier la partie sud de l’agglomération et de la sécuriser y compris en terme d’environnement. Cette offre sera disponible à l’automne.

Maintenant que ces actions ont été mises en place, nous allons pouvoir poursuivre le travail. Ainsi, le pôle d’échange multimodal, qui est actuellement en train de sortir de terre, prendra toute sa place dans l’offre de moyens de transports variés et complémentaires. En témoigne la vélostation, avec une consigne à vélos de 500 places, qui sera implantée au cœur du pôle et à proximité directe de la gare. Quant à elle, la prochaine refonte totale de l’entrée nord de Chambéry viendra simplifier les flux d’entrée et de sortie de ville, permettre de gérer la circulation générée par la requalification de Vetrotex, du Grand Verger, de la piscine et du stade, et sécuriser le trafic sur la voie rapide urbaine.

Nous mettons en œuvre notre stratégie, méthodiquement et avec rigueur. Nous sommes tout à fait conscients que certaines habitudes sont bousculées. Comme nous le disons depuis maintenant plus de 4 ans, un réseau peut être ajusté : nous nous y attellerons dans les prochaines semaines.

Les premiers résultats sont là, indéniables : +3,1% de fréquentation sur les lignes du réseau STAC dont +11,9% d’augmentation sur les lignes Chrono. Une première qui n’était pas arrivée depuis de trop nombreuses années. Alors, que dire de ceux qui émettent des critiques, voire, une première, attaquent l’agglomération en justice ? Rien, tellement les forces de propositions sont inexistantes.

Groupe Agglo 24.
Grand Chambéry, 106 allée des Blachères
73026 Chambéry cedex

groupe.agglo24@chambery-metropole.fr
Twitter : @Agglo24

Philippe Bard, Josiane Beaud, Luc Berthoud, Brigitte Bochaton, Christiane Boisselon, Suzanne Boucher, Driss Bourida, Françoise Bovier-Lapierre, Louis Caille, Denis Callewaert, Aloïs Chassot, Nathalie Colin-Cocchi, Michel Dantin, Jean-Claude Davoine, Christine Dioux, David Dubonnet, Xavier Dullin, Marie-José Dussauge, Michel Dyen, Daniel Grosjean, Mustapha Hamadi, Muriel Jeandet, Delphine Julien, Sylvie Koska, Céline Lapoleon, Jean-Marc Léoutre, Anne Manipoud, Patrick Mignola, Lionel Mithieux, Pascal Mithieux, Dominique Mornand, Christian Papegay, Pierre Perez, Benoit Perroton, Christophe Richel, Patrick Roulet, Isabelle Rousseau, Anne Routin, Dominique Saint-Pierre, Walter Sartori, Bruno Stellian, Alain Thieffenat, Alexandra Turnar, Jean-Maurice Venturini, Céline Vernaz, Sylvie Vuillermet.